lun.

18

avril

2011

Les aventures d'Yves et Coline dans le désert

L'itinéraire
L'itinéraire

Yves rêvait de voir le désert....

Sa fille coline nous a envoyé un mail il y a quelques mois pour qu'on organise la surprise.

Ils sont arrivés au riad un lundi matin du mois d'avril et sont partis vers le sud le mercredi à l'aube avec Ahmed.

Ils sont revenus quatre jours plus tard avec de la poussière d'or dans les yeux.

Coline nous a envoyé le récit et quelques photos de ces quatre jours d'exception, hors du temps.

Faire un voyage, c’est voir d’autres paysages, goûter une autre cuisine, entendre une autre langue, profiter d’un autre climat…

Mais un voyage, quand il offre de belles rencontres, peut devenir une expérience dont certaines images ou certaines paroles nous reviendront souvent dans la vie « normale ».

Nous ne sommes donc pas prêts d’oublier ces 4 jours passés avec Ahmed au début du mois d’avril dans le Sud, en pays berbère.

 

Le premier jour, il vient nous chercher à Marrakech. Une fois dans son taxi couleur sable, qui roulait déjà alors que je n’étais même pas née, mais impeccable,  et malgré un peu de timidité, on sent déjà que les paysages ne  seront pas le seul attrait de notre circuit.

La route jusqu’à Ouarzazate, qui passe par le col du Tichka est très belle en toute saison et vraiment magnifique au Printemps. Le vert des cultures contraste avec l’ocre de la montagne et le bleu du ciel… Les Casbahs de Telouet et de Taourirt nous transportent dans d’autres temps… Le soir, Ahmed nous emmène chez lui, à Ouarzazate. On rencontre sa femme,  deux de ses filles et deux de ses petits-enfants. On s’installe au salon comme si on se connaissait depuis toujours, on boit le thé, on mange du pain avec de l’huile d’olive… Il fait frais dans la maison, on est bien ! J’ai même la chance d’aller faire un tour avec Aziza à la cérémonie de mariage de la voisine… Puis le repas : salade, tajine, frites, yaourts… On n’en peut plus mais c’est délicieux et comme dit Ahmed : « tu manges, tu bouges » !

Le lendemain, on reprend la route vers Agdz, on visite le Ksar de Tamnougalt. Toujours les palmiers, le rouge de la terre… Une petite pause thé et on remonte dans le taxi. En milieu d’après-midi, on s’arrête au bord de la route, au milieu de nulle part et arrive vers nous un troupeau de chèvres suivi par une petite fille et un petit garçon avec leur maman. Il fait 30°, la chaleur est largement supportable mais eux n’ont ni bu ni mangé depuis le matin. Ahmed discute avec eux comme s’il retrouvait des amis, on donne nos bouteilles d’eau, des petits bonbons et je les quitte en pensant que finalement, mon travail en France c’est presque des vacances… A Merzouga, on quitte la route goudronnée pour plusieurs kilomètres de piste et on voit au loin les premières dunes de sable du désert. Le rêve de papa va se réaliser !! En fin d’après-midi, un autre guide nous emmène avec un petit groupe dans les dunes… à dos de dromadaires. Puis on s’arrête, on descend de nos montures et on regarde, posés dans le sable, le soleil disparaître derrière les dunes. Aaaah, c’est beau ! Puis la soirée est presque irréelle : au milieu du désert, au cœur d’un bivouac, Hassan nous prépare un vrai tajine, on entend la derbouka. Nous n’avons jamais vu autant d’étoiles dans le ciel et le silence nous rend hyper zen !

3ème jour : on retourne à l’hôtel après 2 heures de dromadaire (oui, oui, j’ai mal aux fesses ! ), on prend une douche et on regarde une dernière fois les dunes. On retrouve Ahmed avec plaisir et hop, direction les Gorges du Todra ! Une petite marche dans la palmeraie : de la verdure, un petit ruisseau, les chants des oiseaux… Puis re-marche sur la route, entre les falaises hautes de 300 mètres : c’est assez spectaculaire !

En fin d’après-midi, on arrive aux Gorges du Dadès. Les femmes travaillant aux champs sèment des touches de couleurs vives au milieu de la verdure, c’est ravissant ! Et la route devient impressionnante, vraiment grandiose !

Puis superbe soirée, délicieux couscous et bonne nuit dans une auberge vraiment jolie, dans un environnement hyper calme, avec un personnel qui ne fait que renforcer le sentiment d’accueil et de gentillesse des Marocains…

 

Le matin, Ahmed nous emmène marcher quelques heures dans les Gorges du Dadès. On se faufile entre les parois, à l’abri du soleil avant de découvrir encore une fois un panorama hyper chouette ! Là, dans la montagne, on s’arrête chez une famille de nomades qui habite dans une grotte. Le père nous offre du thé, du pain, des dattes… Il y a aussi deux jolies petites filles, je sors de mon sac des petits crayons, un carnet et les leur donne. La plus grande des deux est curieuse, elle touche mes cheveux, compare nos bijoux…Je lui donne mes boucles d’oreilles et elle garde ces petites choses dans le carnet, serré entre ses mains. J’aimerais la prendre en photo mais elle a peur de l’appareil alors je le range vite et savoure le moment présent…

Le moment de retrouver Marrakech et son agitation approche… On reprend la route. Défilent la Vallée des Roses (c’est drôle, les boutiques sont toutes roses, remplies de flacons d’eau de rose, de pots de crème, ça sent bon !!), Skoura, Ouarzazate, le col du Tichka…

 

Près du Lycée Mohammed V, vers 20h, il faut bien le dire, ça grouille de monde ! On sent bien qu’Ahmed, amoureux de son pays, préfère la campagne ! Là, il faut se dire au revoir ; je perçois chez mon papa-ours une grande émotion : c’est dire…

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading
book it

 

 

 

Recommended by Rough Guides

Riad Menzeh

34 derb el Arsa,

Sidi Ayoub
40000 Marrakech


Tél France :

06 50 81 63 67


Tél Maroc :

00212 524 38 69 39

00212 671 53 04 04

riadmenzeh@gmail.com

 

Riad Menzeh à Marrakech Vue de la terrasse
Free WiFi Access
3 Best Riads Marrakech